OLYMPIQUE ST ANDRE : site officiel du club de foot de ST ANDRE DE SANGONIS - footeo

Résumé CDF Bassan

L’Olympique Saint-André se fait peur.

Sur le papier, l’Olympique Saint-André, nouveau pensionnaire de DHR, devait avoir un déplacement facile sur le terrain de Bassan évoluant en 1re civision. Mais les locaux ne l’entendaient pas de la même manière, et allaient rendre coup pour coup à leurs adversaires. En effet, malgré une domination dans le jeu, et les occasions, pour les visiteurs, c’est le gardien de Bassan qui repoussait toutes les tentatives. Les locaux allaient même faire mieux que résister, puisque sur leur seule occasion à la 45e ils ouvraient le score sur un magnifique lob de leur attaquant. Saint-André rentrait donc aux vestiaires avec un but de retard. A la reprise, les visiteurs revenaient avec l'intention de revenir au score. Ils n’eurent pas longtemps à attendre, puisqu’à la 51e Naldo servi par Froget, égalisait. On croyait alors que l’équipe locale allait s’effondrer, mais il n’en fut rien car de nouveau grâce a leur gardien, ils repoussaient toutes les tentatives adverses. Cela, jusqu’à la 90e, ou sur un coup franc tiré par Fouquet, Julien Soto prolongeait de la tête et trompait enfin le portier adverse. 2 à 1. L’histoire était donc dite, non, car dans les arrêts de jeu les locaux, qui ne voulaient décidément rien lâcher, égalisaient sur un dernier corner. 2 à 2. On allait donc jouer les prolongations. La 1re période des prolongations recommençait et à nouveau, Saint-André dominait ses adversaires, mais restait stérile. Il faudra donc attendre la seconde période des prolongations pour voir enfin la situation évoluer, en effet, à la 115e sur un coup franc de Julien Soto, Fouquet reprend de la tête et trompe le gardien. 3 à 2. On se dit alors que cette fois le match est joué, mais l’équipe de Bassan va encore trouver les ressources pour égaliser de nouveau à la 120e ,sur une erreur défensive. Les deux équipes se dirigent alors vers une séance de tirs aux but, quand cette fois c’est les visiteurs qui profitent des arrêts de jeu, puisqu’à la 121e, Fouquet, encore lui, tape un coup franc direct, que personne ne repousse et qui finit dans les filets. 4 à 3. Cette fois Saint-André tenait sa victoire.
Les impressions à chaud : Christophe Cantaloube, entraîneur de Saint-André, « Encore un match difficile avec une équipe de niveau inférieur et un match de plus à l’extérieur. On n'arrive pas a se mettre a l'abri et a chaque fois ils reviennent ».
Cyril Blanc, président : « Félicitation aux joueurs pour leur tenue sur le terrain, pas un carton a leur encontre ».

Aucun événement

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 3 Dirigeants
  • 3 Joueurs
  • 6 Supporters